Informations pratiques sur le GR20

Comme pour toute destination, nous vous conseillons vivement de vous renseigner sur la montagne corse et plus particulièrement sur le GR20.
Merci de bien prendre note des informations suivantes avant de vous inscrire.
N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations.

Le terrain du GR20

Soyez très bien préparés : l’intégralité de l’itinéraire se déroule sur un terrain de montagne et de haute montagne.

Le GR20 n’est pas à proprement parlé un sentier, mais plutôt un itinéraire tracé à travers les hautes montagnes de l’île. Les passages rocheux sont quotidiens, les étapes entières se déroulent dans le rocher et les pierriers sur un terrain de haute montagne, les pentes sont généralement raides et vous devrez enchainer dans une même journée des dénivelés positifs et négatifs cassants pour les jambes.

La partie Nord est plus technique et minérale, mais il ne faut pas pour autant sous-estimer les difficultés de la partie Sud. Le total des dénivelés tant positifs que négatifs est d’environ 15000m pour la version “Authentique”, la moyenne des étapes varie de 5h à 7h de marche, sans compter les temps de pause, le pique-nique, etc.
En fonction de l’enneigement de l’hiver et des températures du printemps, la partie Nord peut présenter des névés jusqu’à la mi juin voire jusqu’en juillet pour le nouveau tracé entre Ascu et Tighjettu. Si les névés sont trop importants ou la neige trop dure, nous pouvons être amenés à faire intervenir un guide de haute montagne pour sécuriser les passages. La partie Sud peut généralement être entreprise dès la mi-mai.

Quoi de neuf pour le CIRQUE DE LA SOLITUDE ?

Notez que suite au tragique accident qui a eu lieu le 10 juin 2015 sur le GR20 sur l’étape Ascu-Tighjettu, au niveau des Cascettoni, aussi appelé le « Cirque de la Solitude », l’itinéraire du GR20 a été définitivement modifié sur cette étape. Le GR20 officiel emprunte dorénavant la variante de Bocca Crucetta qui passe au pied le Monte Cintu, point culminant de l’île à 2706m, via E Ghjarghje Rosse, “la Pointe des Éboulis”. Moins vertical que le Cirque de la Solitude, cet itinéraire reste cependant difficile et sportif. La distance et les dénivelés sont supérieurs à l’itinéraire originel. Certaines portions techniques ont été sécurisées par des chaines pour aider la progression. Le risque de présence de névés en début de saison est aussi plus important en raison d’un point culminant plus haut (2607m au lieu de 2200m) et de son exposition Nord.

L’itinéraire originel par le Cirque de la Solitude a été totalement débalisé et déséquipé de ses chaines et échelle.

 

Le GR20 nord/sud ou sud/nord?

Il peut bien sur être effectué dans les deux sens. Nous le proposons dans le sens nord/sud pour les raisons essentielles suivantes :

C’est le sens historique de progression de l’itinéraire : Il a été pensé et créé dans ce sens par des montagnards, pour des montagnards. Toutes les courses qui ont été organisées sur ce parcours depuis 20 ans et tous les records établis partent du nord vers le sud, sens imposé par les difficultés du terrain. Les topos guides le décrivent tous ainsi et, seulement depuis peu, certains commencent à le décrire dans l’autre sens.

La logique montagnarde : Au fil des jours la fatigue s’accumule, à cause des efforts fournis, des difficultés du terrain, de la rusticité des hébergements, des mauvaises nuits… On est moins frais au quatorzième jour qu’au premier, il vaut mieux aborder les difficultés avec de bonnes réserves et en sachant que ce sera moins difficile par la suite. La fatigue s’en fera moins sentir et vous profiterez mieux de vos journées.

Autre raison et non des moindresla plupart des groupes qui partent avec une agence partent du sud et pratiquement tous le même jour. Il est fréquent que dans ce sens les hébergements et le parcours soient encombrés. En partant du nord, nous les croisons en journée, même s’il arrive que nous nous retrouvions le temps d’une soirée en refuge.

A retenir : Si vous avez le niveau requis, vous serez à l’aise pour parcourir l’itinéraire dans les deux sens. Si votre niveau est un peu juste et que vous partez du sud, arrivé à Vizzavona vous aurez accumulé une semaine de fatigue et les difficultés vont commencer en allant grandissantes : les risques d’abandon ou d’arrêt imposé par votre accompagnateur sont ainsi multipliés.
Si vous êtes débutant, ne vous inscrivez pas sur ce circuit ! Préférez une découverte du GR20 avec notre formule “Sur les traces du GR20”, plus abordable en terme de difficulté.

Les conditions d’hébergements

Sur le GR20, le confort des hébergements est rustique.
En gîte, vous dormirez dans des chambres de 4 à 8 personnes. Il n’y a pas de drap et une couverture est généralement à disposition. Les douches communes sont chaudes.
En refuge, vous dormirez dans des dortoirs communs de 20 à 35 places ou en bivouac près du refuge sous tente pour 2 personnes avec matelas. Il n’y a pas de couverture dans les refuges, vous devez emmener votre sac de couchage. La douche commune est froide.
En bivouac près des bergeries, vous dormirez sous tente pour 2 personnes avec matelas. La douche commune est chaude.

Pour tous nos séjours, les repas du soir et les petits déjeuners sont pris dans les refuges et gîtes où nous dormons.

Chaque matin, nous vous fournissons le pique-nique du jour, préparé par les cuisiniers des gîtes ou gardiens de refuge, que vous porterez dans votre sac à dos et que nous mangeons en cours de journée. Il est composé d’une salade fraiche (salade de pâtes ou de riz, taboulé, etc.), charcuterie, fromage, dessert. Nous mettons à votre disposition pour tout le séjour une boite Tupperware individuelle pour la salade du midi. Nous vous fournissons aussi les petits en-cas de la journée sous forme de canistrelli (biscuits traditionnels), fruits secs  et chocolat, ainsi que du thé et du café.

Vous pouvez acheter du petit ravitaillement dans tous les refuges et gîtes du GR20.

Il n’est pas possible de régler avec la Carte Bancaire sur le tracé du GR20 et les chèques ne sont pas toujours acceptés. Pensez à prendre suffisamment d’argent liquide pour vos dépenses personnelles.

Téléphones portables, appareils photos et matériel électronique

L’intégralité du circuit du GR20 n’est pas couverte par les réseaux de téléphonie. Cependant, dès que l’on est en crête ou dans des zones dégagées, le téléphone passe. Vous avez ainsi accès quotidiennement au réseau et à la 3G, mais pas forcément le soir au refuge.
Au niveau de la recharge, il n’est pas possible de charger les appareils électroniques (téléphones portables, appareils photos, GPS, etc.) dans les refuges. Vous pourrez, par contre, le faire dans les gîtes.

Si vous souhaitez utiliser ces appareils durant votre séjour, pensez à vous munir de batteries de rechange ou de chargeur solaire.

Le niveau requis pour randonner sur le GR20

Vous vous inscrivez sur un parcours très sportif et difficile à très difficile qui se déroule en grande partie sur un terrain de haute montagne et nécessite de votre part une bonne aisance sur ce type de terrain Cependant, ce parcours ne s’adresse pas à l’élite de l’alpinisme ! Il vous faut tout simplement être un bon montagnard, endurant, solide, en bonne condition physique et doté d’un bel esprit de groupe. Vous devez avoir une bonne expérience de la randonnée sur terrain accidenté de montagne et de haute montagne et vous satisfaire des conditions d’hébergement rudimentaires de montagne.

Ne sous-estimez pas la montagne corse : les dénivelés sont brusques, les pentes raides et rocheuses, le terrain n’est pas celui des bons sentiers de randonnées des Alpes. La nature du terrain et le niveau sont largement décrits dans la fiche technique que nous vous engageons à bien lire.

Il vous appartient d’évaluer vous-même votre niveau afin qu’il soit compatible avec le niveau décrit et le rythme prévu pour cette randonnée.

Vous avez un doute sur votre niveau ?

N’hésitez pas à nous contacter pour en discuter, nous saurons vous conseiller. Sachez également que nous organisons tous les ans des prestations personnalisées pour des personnes dont le niveau ne leur permet pas d’intégrer un groupe ou qui ont le niveau requis mais ne souhaite pas en faire partie. Nous établissons ainsi un devis personnalisé.

Infos pour votre retour

Nous attirons votre attention sur le fait qu’il est toujours hasardeux de prendre un vol ou un bateau le jour même où termine une randonnée.

Ainsi, sur les randonnées GR20 sud Authentique et le GR20 intégral, le dernier jour  l’arrivée à Conca est prévue vers 12h00, horaire donné à titre indicatif sous réserve d’incidents possible lors de la randonnée : nul n’est à l’abri d’un accident qui peut retarder l’heure d’arrivée et vous faire manquer la ligne de bus. Vous êtes en montagne, ne l’oubliez pas ! Altre Cime ne saurait être tenu pour responsable en cas de retard au départ du bus dû à un incident ou à tout autre cause.

Une navette part de Conca à 13h et vous emmènera  à la gare routière de Portivechju d’où partent les bus pour Bastia et Aiacciu. Arrivée à Bastia vers 16h30 et à Aiacciu vers 17h30 (horaires donnés à titre d’information). Vous trouverez toutes les informations sur les transports en commun en corse sur le site http://www.corsicabus.org/

Le retour vers Calvi n’est pas compatible avec un départ de Portivechju en début d’après-midi. Pour l’aéroport de Figari, une navette part de la gare routière de Portivechju.

Vous trouverez les adresses utiles pour organiser votre voyage, les horaires de bus et de navettes dans le document « Aide à la préparation de votre voyage ».

Partager avec un ami